Rechercher
  • Raphaëlle L

Tout accepter ou tout refuser ? Les nouvelles règles pour les cookies et autres traceurs




Depuis avril 2021, la Commission nationale de l’informatique et des libertés impose de nouvelles règles sur l’utilisation des cookies.


Il répond à 3 objectifs :

- Redonner aux internautes le contrôle de leurs données personnelles,

- Responsabiliser les acteurs du web qui collectent et traitent les données,

- Crédibiliser la régulation à travers un système de pénalités


À présent, la simple poursuite de la navigation d’un internaute sur un site sans avoir validé les cookies sera considérée comme un désaccord.


L’internaute doit avoir la possibilité de refuser aussi simplement que d’accepter les cookies. La bannière doit comporter le bouton, tout refuser et tout accepter.


Quelles en sont les conséquences ?


L’article 82 de la Loi Informatique et libertés, précise que mettre seulement un bouton paramétrer en complément du bouton “tout accepter” n’est plus en conformité avec le RGPD en matière de consentement.


La CNIL va réaliser des contrôles pour évaluer l’application de ses règles. Si des infractions sont constatées à l’issue de ces contrôles, elle pourra effectuer des mises en demeure ou des sanctions publiques.


Quels sont les impacts sur les campagnes de marketing digital ?


Les nouvelles règles RGPD impactent les annonceurs. Les plateformes publicitaires telles que Google ads, Facebook ads, Instagram Ads, …, utilisent des cookies pour mesurer le trafic et les conversions.


La mise en place de ces réglementations réduit le taux de consentement à ces cookies. Elle impacte la lecture des performances.


Le refus d’un utilisateur, mais réalisant l’action souhaitée ne sera pas comptabilisé dans les reportings. Cependant, il n’y a aucun impact sur les volumes réels lors de son refus de consentement.


Quels sont les problèmes d’analyse des données web ?


Concernant les données web, nous ne pouvons pas mesurer la contribution des canaux publicitaires de manière précise.


Un signal négatif sera envoyé à l’algorithme qui baissera les dépenses si la quantité de conversions diminue. Cela impact les conversions réelles.


Comment corriger l’impact des règles RGPD en donnant plus de libertés à vos stratégies d’enchères ?


Vos stratégies d’acquisition payante se basent sur les objectifs et les indicateurs de performance spécifiques. Vos objectifs doivent prendre en compte les changements liés aux nouvelles règles RGPD, plus particulièrement si vous utilisez les stratégies d’enchères CPA cible et ROAS cible.


Il vous faut intégrer à votre calcul la variation de votre taux de consentement aux cookies. Vous pouvez corriger l’impact des nouvelles règles de consentement avec Google Consent Mode.


Google Consent Mode permet de comptabiliser les conversions sur Google Ads et Google Analytics, même en l’absence de consentement de l’utilisateur.


Il permet de continuer à faire fonctionner tous les services de Google sur la base des consentements accordés par l’utilisateur. Vous pouvez récupérer les conversions à des fins d’analyse et de publicité malgré le refus des cookies de l’utilisateur. Ses conversions sont mesurables grâce à Google Consent Mode.


Google travaille sur une nouvelle technologie, nommée FLoC, qui permettra à terme de se passer des cookies publicitaires en ciblant des groupes d’intérêt de plusieurs milliers de personnes grâce à Chrome.